Des films qui carburent à l’essence

Des films  qui carburent à l’essence

Il existe d’innombrables films dans lesquels les voitures jouent un second rôle important. Ils sont trop nombreux pour tous les énumérer. Nous avons sélectionné pour vous trois classiques qui feront palpiter le cœur de chaque passionné de voitures. 

Il ne parle pas beaucoup. Et quand il parle, il s’exprime de manière réfléchie, presque avec prudence. Il préfère de loin laisser s’exprimer ses talents de conducteur. Il s’agit du personnage du conducteur du thriller de Nicolas Winding Refn « Drive », sorti en 2011. Il est incarné par Ryan Gossling, qui mène une double vie passionnante grâce au scénario : pendant la journée, il met ses talents de cascadeur automobile au service de productions cinématographiques, et la nuit, il conduit des véhicules permettant à des cambrioleurs de s’enfuir. Cet arrangement lui convient parfaitement. Mais lorsque le conducteur commence soudain à éprouver des sentiments pour sa voisine mère célibataire, il perd peu à peu le contrôle de sa vie. « Drive » a convaincu la critique par sa profondeur, ses belles images et sa bande-son exceptionnelle. Toutefois, le film n’est pas conseillé aux âmes sensibles, car son dernier tiers montre des scènes de violence très explicites.

Transports pas communs

Jason Statham est connu dans « Le Transporteur » pour ne pas non plus faire dans la dentelle. Dans ce film sorti en 2002, il incarne le chauffeur Frank Martin qui convoie discrètement, contre paiement, toutes sortes de marchandises. « Ne rien entendre, ne rien voir, ne rien dire », telle est sa devise. Cependant, il enfreint cette règle le jour où il remarque, en changeant un pneu, que quelqu’un bouge dans le sac qu’il transporte. Si ce thriller français imaginé et produit par Luc Besson n’est pas des plus ambitieux, il peut néanmoins se targuer aujourd’hui d’être considéré comme un fleuron moderne du cinéma d’action européen. Pour Statham, le rôle était certainement extrêmement lucratif, car il est depuis lors abonné au rôle du héros grincheux numéro un du film d’action. Il a notamment pu se défouler dans la série « Fast and Furious » qui, par ailleurs, a beaucoup fait pour les films de voitures récents.

Plus vite, plus vite – Mad Max Fury Road

Et l’essence est devenue film. La nouvelle interprétation du classique « Mad Max » avec, dans les rôles principaux, Tom Hardy et Charlize Theron, a enthousiasmé le public du monde entier en 2015. Il a en outre remporté pas moins de six Oscars techniques, dont ceux du meilleur montage, des meilleurs costumes et du meilleur son. Mais sa véritable attraction, ce sont les véhicules post-apocalyptiques sur lesquels se déroule toute l’action qui défile à une vitesse explosive. À la fin, même un spectateur resté passif sera obligé de reprendre son souffle. Un excellent exemple qui prouve que le tapage d’Hollywood ne fait pas toujours beaucoup de bruit pour rien.