Lisbonne, ville ouverte

Lisbonne,  ville ouverte

Dans le film «Un Train de nuit pour Lisbonne », Jeremy Iron incarne un professeur de lycée, originaire de Berne, qui sauve la vie d’une jeune femme. Cette rencontre marque le début de son voyage, lequel donne, au personnage comme aux spectateurs, une vision en profondeur de l’histoire mouvementée de la ville et de sa culture fascinante.

Si vous n’aimez pas marcher, Lisbonne n’est pas vraiment faite pour vous. En effet, la ville s’étend le long du relief vallonné de la côte atlantique, c’est pourquoi elle comporte tant de ruelles escarpées et pentues. Toutefois, si vous prenez sur vous et arpentez les montées et descentes que nécessite son exploration, vous serez dûment récompensés : par l’agitation urbaine, par exemple. Celle-ci est caractérisée par un fort sentiment de solidarité. À Lisbonne, la vie ne se déroule pas seulement à l’intérieur des habitations, mais également dehors, dans les rues, ainsi que dans les nombreux cafés et restaurants. Une grouillement haut en couleurs règne dans ce paysage urbain, dont les façades claires et les toits rouges des bâtiments attirent tous les regards.

Si vous visitez Lisbonne, ne manquez pas le quartier d’Alfama, dans la vieille ville. Il s’agit du plus vieux quartier du lieu. Construit au pied du château dans un style mauresque, il évoque un labyrinthe fascinant, fait de ruelles étroites et de petites places. À l’inverse, la place Rossio, souvent considérée comme le cœur de la ville, est bien plus vaste. Les Lisboètes et les touristes du monde entier se croisent sur cet espace, également appelé Praça de Dom Pedro et qui se présente comme l’un des principaux carrefours de la capitale portugaise.

Drôle de tram

Puisqu’on évoque la circulation, il est un transport en commun qui constitue justement l’un des points forts de Lisbonne : il s’agit du tramway historique et de ses wagons jaunes emblématiques. Un trajet en tram vaut non seulement le détour pour se faire une idée générale de la ville, mais c’est également une petite aventure en soi. Avec des pentes atteignant 13,5 %, différents pacours suscitent des émotions nouvelles par rapport aux transports en commun de la plupart des villes suisses.

Impossible de parler ou d’écrire à propos de Lisbonne sans évoquer la nourriture. La métropole étant située directement sur le littoral, les plats raffinés de poissons et de fruits de mer figurent en permanence au menu de ses restaurants. Si vous êtes en quête d’authenticité, cherchez un restaurant de poissons, dont l’allure extérieure rappellerait presque une salle d’attente. Les établissements qui manquent d’espace ou de mobilier compensent généralement ce vide en proposant de « vrais » poissons et fruits de mer pêchés au large des côtes portugaises.